1) Asseyez-vous, prenez un crayon et un bout de papier puis jetez-les !

En effet, mieux vaut utiliser un moyen mnémotechnique pour retenir votre mot de passe en toute circonstance plutôt que de le conserver sur un bout de papier que vous risquez de perdre.

Le pire serait de regrouper tous vos mots de passe dans un fichier de votre ordinateur ou sur le Cloud, car malgré toutes les sécurités existantes et à venir, un fichier informatique pourra toujours être piraté.

2) Famille, sport, musique, film, animal de compagnie, etc.

Tout élément culturel ou social qui a un fort impact émotionnel pour vous sera une bonne base pour créer votre mot de passe, car il sera plus facilement mémorisé.

Par exemple, si vous appréciez la série Walking Dead, vous pouvez utiliser les 2 premières lettres de chaque mot pour obtenir la base de votre mot de passe, « wade », ou partir du nom de votre personnage préféré.

3) Décomposez les mots : la sécurité réside dans le chaos

Plutôt que d’utiliser tel quel le nom de votre animal de compagnie ou de votre film préféré pour former votre mot de passe, vous pouvez accroître sa sécurité en inversant l’ordre des caractères, de manière aléatoire ou selon une construction « mathématique » qui vous est propre.

Ainsi, « Star Wars » pourrait devenir « Rsat Swra » : la dernière lettre, puis la première, l’avant-dernière puis la deuxième, etc.

4) Plus c’est long, plus c’est bon !

Privilégiez un mot de passe d’au moins 8 caractères, car il sera bien plus complexe et long à décrypter pour les hackers.

Chaque caractère supplémentaire accroît exponentiellement la difficulté et le temps nécessaire pour cracker le mot de passe.

5) Variez les types de caractères employés

Afin de compliquer encore plus la tâche aux hackers, vous pouvez ponctuer vos mots de passe par des majuscules, des chiffres ou des caractères spéciaux. Un mot de passe composé uniquement de lettres minuscules est plus simple à décrypter car les logiciels utilisés par les hackers sont conçus pour tester en priorité ce genre de combinaison.

Plus le logiciel essaiera de décrypter un mot de passe sans succès, plus il ajoutera de caractères spécifiques pour étudier de nouvelles possibilités. Si votre mot de passe contient une grande variété de caractères (chiffre, lettre minuscule/majuscule, etc.) le logiciel mettra plus de temps à traiter toutes les possibilités et trouver la bonne combinaison.

6) Diversité = sécurité

Ce point découle directement du précédent et apporte une précision importante : ne vous cantonnez pas à une utilisation « classique » des majuscules (ou chiffres, etc.), placez-les en fin de mot, au milieu, pour donner une impression d’aléatoire à la construction du mot de passe.

Moins votre mot de passe ressemblera à un vrai mot ou une vraie phrase et plus il sera sécurisé.

7) Soyez ingénieux !

Toute idée est bonne à prendre. N’hésitez pas à utiliser immédiatement une idée qui vous plait car vous vous en souviendrez plus facilement !

Par exemple, une idée simple mais très efficace serait de remplacer une lettre sur deux par un chiffre. Ainsi, « Star Wars » peut devenir « S1a4 W7r5 » ou même « St1r W1rs », etc.

8) Le conseil d’HTAG AND CO

Pour toute question concernant les réseaux sociaux et toute aide pour affronter les péripéties de l’univers digital, les licornes d’HTAG AND CO seront ravies de pouvoir vous assister !

Our comment

%d blogueurs aiment cette page :